Le territoire de camargue

La Camargue est une vaste plaine enserrée par les deux bras du Rhône et la mer Méditerranée. La confrontation du Rhône et de la mer conjuguée à l’action de l’homme ont constitué au cours des âges, une mosaïque de milieux et de paysages d’une richesse exceptionnelle.

Au Nord, l’homme a imprimé sa marque en développant des activités agricoles. La construction de la digue à la mer en 1859 a permis de contenir les remontées d’eau salée. L’endiguement du Rhône, dix années plus tard, a limité les crues qui inondaient régulièrement les terres arables. Peu à peu, champs de céréales, d’asperges, vignobles puis rizicultures intensives se substituèrent aux paysages primitifs camarguais. L’exploitation du sel avec la stabilisation du niveau d’eau des marais salants, a permis aux flamants roses venus d’Afrique, à l’occasion de migrations estivales, de nidifier en Camargue et de s’y installer définitivement.anne_sardaAu Sud, la sansouïre (lagunes, prairies halophiles méditerranéennes), les étangs et les marais dominent le paysage, bien qu’ils régressent petit à petit, face à l’expansion des espaces agricoles, saliniers, urbains et touristiques. La protection de cet espace naturel conditionne pourtant la diversité et l’équilibre écologique de la faune et de la flore camarguaise, ainsi que l’existence des pâturages naturels indispensables au maintien de l’élevage traditionnel du taureau et du cheval.

C’est une terre de contrastes où sécheresse et humidité rivalisent. Elle est à la fois sauvage et civilisée, accessible et préservée. Battue par les vents d’hiver et les pluies d’automne souvent violentes, elle est accablée de chaleur et envahie de moustiques l’été.

La richesse de sa faune et de sa flore, protégée par le Parc Naturel Régional, est extraordinaire; ses paysages de marais salants, de sansouïres, de champs sont uniques et ses ciels magnifiques.

« In Situ » est un programme innovant pour le territoire.  Il a pour enjeu la valorisation auprès des populations de cet espace, caractérisé par sa planéité et son ouverture sur l’horizon. Par son action, « In Situ » se propose d’établir des ponts entre les mondes rural et urbain, facilitant dès lors une reconnexion du public avec son environnement naturel.

Par ailleurs, à l’écoute des artistes, « In Situ » leur apporte les moyens de questionner leurs dispositifs esthétiques et compose avec les incertitudes inhérentes à la création, acceptant une certaine prise de risque, seule garante de l’exigence artistique.

Cet accompagnement dans l’approfondissement de leur démarche se déroule dans un cadre stimulant :

  • un territoire naturel à explorer, la Camargue,
  • un espace urbain à investir de manière poétique, avec des expositions en ville et des ateliers artistiques dans les quartiers arlésiens.
  • des ateliers Land Art et création « In Situ » avec les publics scolaires.

riziere

Laisser un commentaire