In Situ 2014

Artistes en résidence

 

collectifArtiste : Collectif AL² (Land art)

Le collectif informel d’artistes AL² constitué d’Alexandra Lawicka Cuper, Architecte & Alain Lapicoré, Sculpteur, s’est formé à l’automne 2013 afin  de répondre conjointement à des appels à projet et des commandes de particuliers de créer conjointement des œuvres dans la nature au cours de voyages ou de séjours artistiques.

A ce jour deux projets d’AL² ont été réalisés, l’un pour les rencontres artistiques en Champsaur début juin 2014, l’autre pour In Situ 0.9 de la même année.


4Artiste : Epi2mik  (Street artiste)

Thierry Olivier, alias Epi2mik, réalise ses créations picturales sur les murs, le sol, les objets. « J’ai réalisé en dix ans près de 5 000 Epidemiks dans Caen. Je suis capable de tous les répertorier. A la demande de l’Una, Union nationale de l’aide et service à domicile (lire ci-dessus), j’ai réalisé dans ses locaux une faille dans le mur, la plus colorée possible. Ce n’est pas parce que l’on a eu une faille dans son enfance que l’on ne peut pas réaliser quelque chose dans sa vie. » Cette faille artistique apportera du réconfort aux familles.

Facebook de Thierry Olivier


7Artiste : Gilles Brusset (Artiste plasticien)

Gilles Brusset, architecte paysagiste utilise la «lumière du ciel comme matériau urbain». Par des jeux de miroirs, il invite le passant à (re)découvrir le ciel et crée un
nouvel espace dans la Ville.

 

 


3Artiste : Le Cyklop (Street artiste)

Le CyKlop investit l’espace public en détournant le mobilier urbain. Les potelets métalliques peuplant les zones urbaines deviennent un support d’expression sur lequel il installe ses personnages à l’oeil unique, en référence aux créatures fantastiques de la mythologie grecque. Ce nouveau personnage emblématique et singulier s’inspire de l’art populaire, du manga, des toys et prend les formes les plus fantaisistes. Les trottoirs de la ville deviennent un nouveau territoire à explorer. Le Cyklop transforme les poteaux en personnages ludiques et attachants : des animaux sauvages, des totems africains, des jouets… Il établit son territoire au coeur de la ville et entre en dialogue avec les passants, son oeil scrute et interpelle le regard. Il redonne à la ville sa dimension humaine et y apporte une touche sensible et surprenante. En marge des panneaux de signalétique ou de publicité dont la ville est saturée, il s’inscrit dans l’espace public de manière originale, gratuite et universelle en s’offrant au regard de chacun.

Facebook Le Cyklop          Site web le Cyklop


8Projet participatif : Street Tricot 2014

L’association Laboratoire Images Natives organise dans ce but un grand projet sur Arles baptisé «Street tricot» qui consiste à habiller le mobilier urbain (les arbres) «Chacun peut y apporter sa pierre, soit en apportant son petit carré de tissu, en donnant de la laine ou encore en proposant ses compétences en matière de tricot, tissage ou broderie». Les deux artistes recherche donc des tricoteurs et des tricoteuses expérimentés ou juste débutants pour participer à cette opération insolite, chacun à sa mesure, l’essentiel étant d’adhérer au projet collectif. Toutes les personnes intéressées y sont invitées. Chacun pourra y déposer sa collecte de laine, aiguilles, crochets et autres boutons à l’espace Van Gogh.


6Artiste : Xavier Rijs (Sculpteur/Belgique)
Titre de l’oeuvre : Aspiration

Xavier est un artiste belge qui réalise des sculptures d’arbres. A partir d’un lieu il réalise une œuvre qui sera liée à cet environnement. A travers son travail il crée un dialogue, revisite le lieu, y apporte un nouveau regard. L’art est dans le dialogue et non dans l’objet. Ainsi ce dialogue s’installe quand œuvre et espace s’appartiennent mutuellement. L’œuvre fait voir le lieu et le lieu fait voir l’œuvre. Le paysage et l’environnement urbain sont le fruit d’une coexistence entre homme-culture-nature. Œuvre et espace s’inscrivent dans un mouvement de polarisation vers ce sens toujours inconnu que porte la Nature. L’artiste cherche à trouver une harmonie entre l’œuvre et le lieu pour l’inscrire dans l’histoire du lieu.


domino_vocal Projet participatif : DOMINO VOCAL

Le Domino Vocal à Arles est un choral de cantate de Bach qui a  parcouru Arles à travers une chaîne humaine de 300 chanteurs. Le projet de Domino Vocal a traversé Arles répétant le choral de la cantate BWV 194 de JS Bach à l’infini, un flux de 300 chanteurs de la région et d’ailleurs passe dans les rues, partant de la Roquette jusqu’à la place de la république, traversant l’espace Van Gogh. Ce domino a était joué la première fois le 7 juin 2014, à Toulouse, pendant le festival Passe ton BACH d’abord, organisé par l’Ensemble Baroque de Toulouse. Le 21 juillet 2014 le festival Bachcelona a accueilli le projet à Barcelone.

One Response to In Situ 2014

  1. Kristi dit :

    My mom and I wish to develop a blgniogg site similar to this for our web site, I stumbled across your site hoping to get some ideas on the theme as well as layout. I am taking some coding course in college however, not certain that I would have the capacity to produce a blog like this one just yet. Did you code this site your self or employ an expert?

Laisser un commentaire